mercredi 19 mars 2014

Six mois sans pamplemousse de Carole Tremblay




Rebecca n’a plus que six mois à vivre.
Ce seront les six mois les plus merveilleux de son existence, lui promet son amie Charlotte. Après avoir mis au point le programme VIA, pour « Vie Intense Accélérée », les deux femmes s’embarquent pour un voyage à destination du Grand Canyon. Effacées, les certitudes. La routine, mise au panier. Dans cette
course folle contre la montre où alternent l’espoir, le doute et les fous rires, elles feront la preuve que si l’amitié ne déplace pas les montagnes, elle est un formidable pied de nez au drame.


Détails du produit 
Format : Format Kindle 
Taille du fichier : 440 KB 
Nombre de pages de l'édition imprimée : 232 pages 
Editeur : Les éditions de la courte échelle (3 avril 2013) 


Le choix de cette lecture s'est fait d'une part par la couverture que je trouvais très sympa, ensuite le titre m'a interpellé. J'avoue que lorsque j'ai lu la 4ème de couverture, je ne m'attendais déjà pas à ça... le thème traité est grave : une jeune femme à qui on annonce qu'il lui reste que 6 mois à vivre!!

Intriguée, je me suis donc laissée tenter par cette lecture que je n'ai malheureusement guère apprécié.

Si l'écriture et le style de l'auteur est fluide et facile à lire, je n'ai pas du tout compris pourquoi ce thème était traité de façon si superficielle. Ce livre raconte certes l'histoire d'une belle amitié, puisque la meilleure amie de Rebecca met sa vie "entre parenthèse" pour accorder son temps et suivre sa meilleure amie dans ses "derniers" projets. Mais l'auteur ne traite pas du tout le coté "maladie", on a l'impression que ce fait "six mois à vivre" intervient à peine dans ce roman excepté le fait que Rebecca ne veuille pas s'investir dans une nouvelle relation amoureuse ou qu'elle souhaite absolument voir le grand canyon avant de mourir.

L'auteur n'aborde pas les sentiments de Rebecca par rapport au fait qu'il lui reste si peu de temps à vivre.Une histoire qui tire en longueur et une fin, qui n'est vraiment pas une. Un goût d'inachevé!! 

Bref, un roman vite lu et très vite oublié...


9 commentaires:

  1. Je viens de lire Dieu me déteste sur un thème approchant : un jeune ado en soins palliatifs : génial ! billet vendredi...

    RépondreSupprimer
  2. Bon... bah je passe mon chemin du coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que mon avis! Merci pour ton passage.

      Supprimer
  3. Le résumé avait l'air très alléchant. Dommage que cette lecture t'ait déçue. Du coup, je passe aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en lisant le résumé je m'attendais à nettement mieux. Bisous

      Supprimer
  4. C'est vrai que l'histoire avait l'air pas mal dommage que cette lecture ait été décevante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ovni pour le coup! On alors j'en attendais trop? Peut être....
      Bisous

      Supprimer
  5. Tu n'es pas convaincue, passe mon tour ;)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser votre commentaire,ça fait toujours plaisir...