vendredi 4 juillet 2014

A toi pour l'éternité de Daniel Glattauer





Par hasard, Judith rencontre Hànnes dans un supermarché. Quelques jours plus tard, il entre dans sa boutique de luminaires. Hànnes est architecte, il est craquant, le gendre dont rêve toute belle-mère. Les amies de Judith tombent sous le charme.
Mais pourquoi Judith n’arrive pas à se laisser aller et à profiter de cette occasion ?



Daniel Glattauer, né à Vienne en 1960, écrit depuis 1989 des chroniques politiques et judiciaires pour journal Der Standaard. Il est l’auteur de Quand souffle le vent du nord (Grasset, 2010), et deLa septième vague (Grasset, 2011) qui ont séduit les critiques et plus de deux millions et demi de lecteurs.

Relié: 264 pages
Editeur : Grasset (2 mai 2013)
Collection : Littérature Etrangère


Comme beaucoup de personnes, j'ai lu et beaucoup aimé "quand souffle le vent du nord" et "la 7ème vague, 
j'avais hâte de découvrir ce nouveau roman.
Dans ce roman, non pas une belle histoire d'amour comme on pouvait s'y attendre mais une histoire dramatique comme il doit probablement en exister.
Judith est au supermarché, au moment de passer à la caisse, Hannes lui marche sur le pied. Voilà comment commence cette histoire.
Evidemment, ils vont se revoir et faire connaissance. Hannes tombe très vite amoureux de Judith. Il se fait très présent, va s’incruster et dans sa vie et avec ses proches et ses amis (es). Pour tous, il est l'homme que tout le monde voudrait avoir... Mais pour Judith, quelque chose l'empêche de se laisser aimer et d'aimer cet homme.
Quand elle voudra rompre sa relation avec Hannes, celui-ci refusera et montrera alors son vrai visage.
J'ai été un peu perturbée au départ par le style de l'auteur qui utilisera un dialogue à la ligne (je ne sais pas s'il existe un terme), en gros ça donne : il dit : "...." elle dit: "...." et ceci pendant d'assez longs paragraphes.
J'ai eu du mal avec ce style. l'histoire m'a fait penser à un roman que j'ai lu il n'y a pas si longtemps. par conséquent, je n'ai pas apprécié ce roman même si j'ai passé un agréable moment.





3 commentaires:

  1. je ne serai pas aussi séduite que par "quand souffle le vent du nord" si j'ai bien compris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, je ne l'ai pas été!!!! Bisous

      Supprimer
  2. Oh c'est dommage que tu n'es pas apprécié plus que cela, moi j'ai été embarquée totalement, du début à la fin et je trouve son écriture toujours aussi poétique, belle et recherché =)
    Anne Sophie, teste, car moi j'ai été bluffée par ces trois livres, c'est très personnelle je pense, car le texte touche à l'intimité de nos sentiments.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser votre commentaire,ça fait toujours plaisir...