samedi 10 mars 2012

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee


4ème de couverture

Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès. Il ne suffit pas en revanche à comprendre comment ce roman est devenu un livre culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays. C'est que, tout en situant son sujet en Alabama à une époque bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique. Couronné par le Prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde entier.

Détail sur le produit

·         Poche: 447 pages
·         Editeur : Le Livre de Poche (23 août 2006)
·         Collection : Littérature & Documents
·         Langue : Français
Mon avis
Tout d'abord, en lisant ce livre, je m'attendais tout à fait à autre chose.  Je pensais que l'histoire était vraiment axée sur le procès de cet homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche et défendu par un avocat blanc.
Or ce n'est pas du tout le cas...
Cependant, j'ai beaucoup apprécié ce livre qui raconte, à travers le regard d'une petite fille, la vie d'une petite ville de l'Alabama dans les années 30. 
J'ai aimé la relation très franche entre Scout, Jem et leur père qui les élève seul. Ce livre aborde beaucoup de thèmes comme la discrimination raciale, le mensonge, les préjugés...

  Ma note : 7/10

1 commentaire:

  1. Hello...
    Il me semble que c'est tiré d'un fait réel, non?
    biz

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser votre commentaire,ça fait toujours plaisir...